Le nettoyage des prothèses dentaires

Malgré l’évolution de l’implantologie, la prothèse dentaire amovible reste encore une solution de choix pour la réhabilitation orale de nombreux patients. Les prothèses dentaires partielles ou totales sont réalisées en résine méthacrylique (Plexiglas). C’est le matériau qui possède actuellement le plus d’avantages, notamment biologique; puisque la résine est compatible au contact intime avec la muqueuse buccale dont elle n’est séparée que par un fin film salivaire. Dans l’écosystème buccale cohabitent entre 250 et 500 espèces de bactéries, germes, et autres levures. Le principal inconvénient de la résine méthacrylique est une porosité qui va entrainer une colonisation bactérienne dès les premiers instants de la mise en bouche de la prothèse dentaire. La surface prothétique va être colonisée au niveau des porosités, des irrégularités, des rugosités ou des zones au polissage imparfait. De plus, l’acide lactique produit par le métabolisme des bactéries va dégrader l’état de surface de la prothèse, favorisant ainsi un développement accru de la colonisation bactérienne qui dans un cercle vicieux va finalement « ronger » l’intrados (l’intérieur) de la prothèse et en diminuer l’adhésion, mais aussi être à l’origine de pathologies de la muqueuse buccale comme la classique stomatite sous-prothétique dont le principal responsable est le Candida Albicans.

Seule l’hygiène buccale et prothétique pourra éliminer autant que faire se peut la plaque microbienne installée à l’intérieur/extérieur de la prothèse et sur les muqueuses buccales :

Le brossage mécanique sous l’eau courante, 2 fois par jour, avec une brosse à dent, une brosse à prothèse ou une brosse à ongles et du savon de Marseille semblent être le moyen le plus simple et le plus efficace lorsqu’il est associé à une désinfection de la prothèse à la Chlorhexidine (par exemple en plongeant la prothèse dans une solution d’1/3 Eludril + 2/3 eau pendant 20-30 minutes, une à deux fois par semaine).

Au moins une fois par an, lors de la visite chez le chirurgien-dentiste, ce dernier pourra retirer d’éventuelles zones de tartre grâce à l’utilisation d’un détartreur ultrasonique.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*