Dormir sans prothèses dentaires

Malgré l’absence de consensus scientifique, il est recommandé de ne pas dormir avec ses prothèses. En dehors du risque évident de blessures, ce repos nocturne favoriserait la régénération de la muqueuse qui supporte les prothèses. Mais la raison principale reste la diminution du risque infectieux auquel est exposé la personne âgée (3 à 5 fois plus important). Les infections de la sphère ORL et de l’appareil respiratoire représentent 40% des pathologies chez les personnes âgées institutionnalisées. L’omniprésence de la candidose orale chez les résidents fragiles est souvent associée à une mauvaise hygiène de la bouche et/ou des prothèses. Cette charge inflammatoire et microbienne participe au risque d’infection respiratoire car les germes buccaux sont susceptibles d’être aspirés. L’aspiration se produit la nuit chez 45% des sujets sains et chez 70% des déments. La charge bactérienne orale est donc un facteur de risque des pathologies respiratoires qui représentent la seconde cause d’infection en institution.

Cependant, on aura du mal à imaginer aujourd’hui des prothèses qui « trempent » toute la nuit dans un verre sur la table de nuit… Non pour des raisons esthétiques mais parce que là aussi ce « bain » favoriserait la prolifération bactérienne.

Si les prothèses sont retirées la nuit, il faut les laver, les sécher, puis les conserver au sec dans une boite à prothèses (ou toutes autres boites qui puissent se fermer). Le matin, avant de remettre ses prothèses il faut les réhumidifier par un passage sous l’eau.

2 Comments

  1. coucou
    donc dans la bouche ou dans le bocal c’est le nid à microbes !!! :))

Leave a comment

Your email address will not be published.


*